Progression Leçon
0% terminé

Dans notre monde moderne, qui privilégie la rapidité et la productivité, le sommeil peut sembler être une perte de temps. Si nous sommes débordés par le travail ou submergés par une longue liste de choses à faire, la première chose que nous sacrifions est notre sommeil.

Cette guerre contre le repos est devenue si forte que les heures de sommeil d’une personne moyenne sont passées d’environ neuf heures à sept heures.

Mais il y a de gros problèmes à présenter le sommeil comme l’ennemi de la productivité. Lorsque vous êtes privé de sommeil, vous êtes non seulement plus lent et moins créatif, mais vous accomplissez également moins de choses.

Une étude, publiée dans la revue médicale The Lancet, a révélé que les chirurgiens éveillés pendant plus de 24 heures mettaient jusqu’à 14 % plus de temps à accomplir leurs tâches et commettaient 20 % d’erreurs en plus.

L’une des principales raisons à cela est que le manque de sommeil réduit la teneur en glucose du cerveau. Un glucide essentiel que notre matière grise utilise comme carburant. Cette carence en glucose n’affecte pas toutes les parties du cerveau de la même manière, les plus touchées sont le lobe pariétal et le cortex préfrontal, qui sont impliqués dans la résolution de problèmes et la réflexion de haut niveau. Après 24 heures sans sommeil, le glucose dans ces régions diminue de 12 à 14 %.

De plus, plusieurs études ont montré que le fait de sauter une nuit de repos nous rend aussi résistants à l’insuline qu’un diabétique de type 2. Une quantité insuffisante de cette hormone essentielle entraîne directement une prise de poids, des signes de vieillissement et une baisse de la libido.

Le sommeil n’est donc pas l’ennemi de la productivité, bien au contraire.

Il s’agit d’un état réparateur nécessaire et vital pour notre bien-être physique et psychologique. Nous ne pouvons tout simplement pas être en bonne santé ou fonctionner au maximum de nos capacités sans un sommeil de bonne qualité.

Cela s’explique en partie par le fait qu’être éveillé est catabolique, alors que le sommeil est anabolique. Le catabolisme se produit lorsque les molécules s’oxydent, c’est-à-dire qu’elles se combinent avec l’oxygène, ce qui entraîne leur décomposition.

L’anabolisme est l’inverse de cela : il construit des molécules à partir d’unités plus petites, nous construisant littéralement. Ainsi, pendant que nous dormons, notre corps se répare, combat les signes du vieillissement et renforce nos systèmes immunitaires, musculaire et squelettique.

Taking too long? Close loading screen.