Progression Leçon
0% terminé

Beaucoup de choses peuvent permettre d’améliorer son sommeil, mais si le timing est mauvais, alors tout le reste n’aura que très peu d’impact.

Le bon timing, qu’est-ce que c’est au juste ? Tout d’abord, nous devons respecter notre horloge biologique interne en allant nous coucher tous les soirs à 30 minutes du moment où l’on souhaite dormir.

Le monde du travail moderne nous encourage à réduire nos heures de sommeil pendant la semaine et à les rattraper le week-end, mais cela perturbe nos rythmes circadiens. Notre corps ne sait pas quand est le dimanche, il ne peut pas les différencier avec les autres jours de la semaine.

Si nous nous couchons à la même heure, notre rythme circadien sera plus fluide et nous aurons plus de facilité à nous endormir et à nous réveiller.

Ensuite, nous devrions nous coucher et nous réveiller le plus tôt possible.

Une étude réalisée en 2008 par des chercheurs de l’Université du Nord du Texas plaide en faveur des matins précoces. Elle a révélé que les étudiants s’identifiant comme des personnes matinales obtenaient de meilleures notes, avec une moyenne de 3,5, contre seulement 2,5 pour les noctambules (personne qui vit plutôt la nuit).

La raison de ce phénomène est inscrite dans notre ADN. L’être humain est une espèce diurne, ce qui signifie que nous sommes actifs pendant la journée.

Pendant la majeure partie de l’histoire de l’humanité, nous avons été des chasseurs-cueilleurs. Nos ancêtres étaient programmés pour dormir au coucher du soleil, car dormir pendant la journée était le meilleur moyen d’être mangé par un prédateur.

Alors pendant des milliers d’années, l’évolution a conditionné les humains à réagir aux schémas de lumière et d’obscurité de la Terre. Ce n’est qu’au cours des 150 dernières années que les humains ont commencé à dépasser cet instinct avec l’invention de l’ampoule électrique.

Mais 150 ans restent une fraction de seconde comparés à l’échelle de l’évolution et nos corps ne se sont pas encore adaptés à nos nouvelles habitudes nocturnes.

Pour finir, nous devrions profiter de la fenêtre magique du sommeil entre 22 heures et 2 heures du matin. C’est à ce moment-là que notre corps atteint son pic de production d’hormones telles que la mélatonine et l’hormone de croissance humaine. Cela signifie que le sommeil pendant cette période est plus profond et plus régénérateur que le sommeil après 2 heures du matin.

Taking too long? Close loading screen.