Leçon 1, Chapitre 4
En cours

Améliorer son état d’esprit

Progression Leçon
0% terminé

Votre mental surveille et interprète constamment ce qui se passe autour de vous. Votre état d’esprit c’est ce qui guide la façon dont vous interprétez ces choses.

Un état d’esprit fixe met en place un monologue mental axé sur le jugement. Vous vous sentez jugé et vous jugez les autres.

Les personnes avec un état d’esprit de croissance sont moins portées sur le jugement.

À la fois sur elles-mêmes, mais aussi sur les autres. De plus, elles vivent mieux les situations douloureuses parce qu’elles les interprètent comme des opportunités de s’améliorer.

Dans cette dernière partie, vous allez voir comment ces deux états d’esprit parlent. Le simple fait de reconnaître un dialogue interne est un bon point de départ pour le changement.

Mais gardez à l’esprit que ce changement reste difficile et qu’il prendra du temps.

Avoir été conditionné d’une certaine manière pendant toute son enfance est compliqué à déconstruire.

Mais justement, adoptez dès maintenant un état d’esprit de croissance en vous disant que même si ça doit prendre du temps, vous allez faire les efforts pour progressivement changer d’état d’esprit.

Parfois, l’estime de soi de certaines personnes provient directement d’un état d’esprit fixe. C’est-à-dire qu’ils se sont conditionnés à être intelligents, ambitieux, talentueux, voire supérieur aux autres.

Abandonner cette façon de penser peut-être déstabilisant pour ces personnes. Elles auront peut-être l’impression de perdre en valeur et d’en oublier qui elles sont.

Mais adopter un état d’esprit de croissance libère ce jugement permanent. Il permet d’être plus authentique et de finalement libérer son plein potentiel qui avant ne pouvait être qu’une façade.

Encore une fois, ces deux états d’esprit se mélangent chez chacun de nous. Dans certaines situations ou avec certaines personnes, un état d’esprit va prendre le dessus.

Face à certains revers, déceptions ou échecs, lutter contre un état d’esprit fixe sera probablement plus difficile.

Mais dans ces moments-là, il est important de prendre le temps de faire une auto-analyse pour intercepter correctement les événements et en faire quelque chose de positif pour son développement.

Changer sa façon de penser

Changer vos schémas de pensée demande de la pratique.

Pour vous aider à apprendre de nouvelles approches face à des problèmes, voici une série de scénarios dans laquelle vous pouvez adopter un état d’esprit différent.

Scénario 1 : Un refus pour des études supérieures ou un travail

Le refus est toujours quelque chose qui peut mettre à mal sa confiance et son estime de soi. Les réactions dans ce genre de situation sont diverses. Certaines personnes vont se dévaluer elles-mêmes en se disant qu’elles ne sont pas assez bien pour être acceptées.

D’autres vont être touchés dans leur ego et se dire que ce qu’elles voulaient n’était pas assez bien pour elles.

Avoir un état d’esprit de croissance dans ce genre de situation consiste à comprendre les raisons du refus et trouver un plan d’action concret pour s’améliorer.

Parfois, le simple fait de montrer une réelle volonté de comprendre les raisons d’un refus et de chercher à s’améliorer pousse certaines personnes à revoir leur décision et à accepter une candidature.

Scénario 2 : Arriver dans un contexte avec des attentes élevées

Quand les personnes arrivent dans des contextes avec des attentes élevées, elles ont tendance à adopter une posture défensive. Une posture où il ne faut montrer aucune forme de vulnérabilité.

Cet état d’esprit fixe pousse les gens à se recroqueviller sur eux-mêmes.

L’état d’esprit de croissance consiste à accepter que vous n’êtes pas parfait. Que vous arrivez dans un contexte nouveau et que vous allez devoir apprendre. Peu importe ce que vous avez fait avant.

N’hésitez pas à accepter de demander de l’aide et à poser des questions pour comprendre les attentes.

Scénario 3 : Un travail qui n’est pas gratifiant

Beaucoup de personnes ont du mal à accepter de commencer en «bas de l’échelle». Faire ses preuves, devoir faire des tâches qui ne sont pas très gratifiantes ou encore ne pas avoir un certain niveau de rémunération.

L’état d’esprit fixe serait de penser que le problème, c’est les autres. Que vous ne méritez pas cette position. Mais en pensant comme ça, vous ne vous remettez pas en question et vous ne vous donnez pas la possibilité d’évoluer.

En adoptant un état d’esprit de croissance, vous essayez d’observer et de comprendre comment les choses fonctionnent. Pour atteindre la position que vous visez, comment les autres personnes y sont parvenues ?

Scénario 4 : Une relation qui s’effrite

Quand une relation, qu’elle soit amicale ou amoureuse, s’effrite, les personnes ont plus tendance à pointer du doigt ce que l’autre personne n’a pas bien fait plutôt qu’à prendre leur part de responsabilité.

Avec un état d’esprit de croissance, vous acceptez de prendre vos responsabilités et d’essayer de comprendre pourquoi ça ne fonctionne plus. Certaines relations sont vouées à mourir et avoir un état d’esprit de croissance c’est justement l’accepter et le reconnaître à temps.

Conclusion

Comme on l’a vu, les deux états d’esprit sont présents chez chacun de nous.

Si vous en avez conscience et que vous savez repérer quand l’un prend le dessus sur l’autre, alors vous serez plus en capacité à contrôler comment vous intercepterez les événements.

Décider de changer d’état d’esprit est un voyage qui ne se réalise pas du jour au lendemain.

Mais c’est un voyage que toute personne qui souhaite réussir dans sa vie doit entreprendre. Parce qu’un état d’esprit fixe, quand il est trop présent, tire vers le bas plutôt que vers la réussite.

C’est certainement dans les situations les plus complexes et difficiles que votre état d’esprit sera mis à rude épreuve. Dans ces moments-là, rappelez-vous qu’un état d’esprit de croissance est :

  • Se concentrer sur l’apprentissage et son développement
  • Réaliser qu’un challenge permet de s’améliorer
  • Accepter les obstacles et ne pas abandonner
  • Vous êtes né comme vous êtes, mais vous êtes responsable de l’effort que vous mettez dans les choses importantes pour vous
  • Vous acceptez les critiques parce qu’elles vous aident dans votre processus d’amélioration
  • Vous n’enviez pas le succès des autres, vous essayez de le comprendre pour vous en servir
Taking too long? Close loading screen.