Leçon 3 sur 7

L’ego dans l’atteinte de la réussite

Beaucoup d’entre nous apprennent dès l’enfance que l’estime de soi est la première étape pour mener une vie heureuse et épanouie. De plus, on nous apprend aussi que nous avons le droit d’avoir un gros ego, et ça, peu importe que nous ayons ou non accompli quelque chose qui méritait d’avoir une telle confiance.

Malheureusement, ces croyances, même si elles partent d’un bon sentiment, peuvent nuire à la construction d’un enfant.

L’estime de soi doit être basée sur un véritable accomplissement. Sinon, elle se base sur une validation imaginaire qui conduit à un ego superficiel.

Mais alors, est-ce que cela veut dire que l’estime de soi est nocive ?

Les psychologues ont longtemps noté le danger d’élever un enfant avec des messages constants de renforcement de l’estime de soi. Comme par exemple «tu es le plus intelligent», «tu es le meilleur», etc.

Certains psychologues vont même plus loin en soutenant que l’estime de soi, donc la confiance en notre valeur ou en nos capacités, peut être nuisible. L’estime de soi pourrait impliquer des comparaisons de valeurs comme «mieux que» ou «moins que» les autres. Ce qui place la personne dans un état d’esprit critique constant.

Ensuite, si jugez votre valeur en fonction de l’opinion que les gens ont de vous, votre estime pour vous-même sera très instable.

Malheureusement, placer sa confiance en soi en fonction de ses réussites est aussi dangereux. Car si vous échouez dans ce que vous entreprenez, votre confiance s’écroulera comme un château de cartes.

Ce qui peut donc vous pousser au perfectionnisme et à éviter toute prise de risques.

Donc plutôt que de se concentrer sur la confiance ou l’estime de soi, il est plus sain de se focaliser sur l’acceptation de soi.

Selon Ryan Holiday, pour contrôler l’influence de son ego, il faut :

  • Parler moins de soi.
  • Penser moins à soi.
  • Arrêter d’être orgueilleux.

Parlez moins de vous

L’ego pousse souvent les gens à parler d’eux-mêmes et à se promouvoir.

Tous les jours nous voyons ce type de «conversations» égoïstes. Dans la vraie vie, sur les réseaux sociaux, à la télévision…

Naturellement, les gens aiment la validation des autres.

Mais le temps que les gens passent à faire de l’autopromotion, c’est du temps qu’ils ne passent pas à agir pour atteindre leurs objectifs.

L’action est la seule façon de réussir.

Donc parler de soi et de ses objectifs c’est :

  • Perdre du temps précieux.
  • Saper son énergie mentale.
  • Empêcher le silence qui pourtant est nécessaire à une réflexion productive.

L’autopromotion vous faire perdre du temps

Quand vous parlez plus d’atteindre vos objectifs plutôt que de justement agir pour les atteindre, vous vous ralentissez vous-même.

Bien-sûr, dans certains cas l’autopromotion est nécessaire. Quand vous avez quelque chose à vendre par exemple.

Mais l’autopromotion quand vous n’avez pas encore atteint votre objectif est tout simplement de la procrastination.

Ce n’est sûrement pas un secret pour vous, mais la gestion du temps fait partie des éléments clés dans la réussite d’une personne. Alors demandez-vous si le temps que vous passez à parler de vous et de vos objectifs ne serait pas mieux utilisé à agir pour atteindre vos objectifs.

L’autopromotion vous sape votre énergie mentale

Des études ont démontré que l’autopromotion peut être une arme à double tranchant.

D’un côté, l’autopromotion peut agir comme une sorte de visualisation. Un outil psychologique puissant.

Si vous imaginez et parlez comme si vous aviez réussi, vous pouvez convaincre votre subconscient que vous allez réussir. Vous changez alors de posture et d’état d’esprit pour agir vers le succès.

Mais la visualisation, utilisée à l’excès, peut avoir un effet inverse.

Si vous parlez, réfléchissez et expliquez un projet trop longtemps, vous commencerez à vous sentir plus près de votre objectif que vous ne l’êtes réellement.

L’autopromotion empêche le silence introspectif

Plus ce que vous entreprenez est difficile et complexe, plus vous aurez besoin de prendre des pauses et de silence.

Un entrepreneur a besoin de ce silence pour résoudre certains problèmes et prendre des décisions importantes. Remplir ce silence par de l’autopromotion n’est donc pas bénéfique.

Pensez moins à vous

La visualisation à l’excès peut donc être nocive.

Certaines utilisent la visualisation pour se motiver et se dépasser, ce qui en fait un outil puissant. Alors que d’autres l’utilisent par facilité.

Bien-sûr s’imaginer riche et en ayant accomplis ses objectifs est plaisant et confortable. Mais quand votre temps est plus réservé à la rêverie plutôt qu’à l’action, vous ne vous donnez pas les moyens d’atteindre vos objectifs.

Si vous imaginez sans cesse les choses comme idéales, vous aurez du mal à agir dans l’imperfection. De plus, vous aurez aussi du mal à agir pour des choses qui ne respectent pas une certaine norme. De peur que ces choses ternissent votre image.

Arrêtez d’être orgueilleux

L’orgueil et l’ego sont deux choses différentes.

Quand l’ego est notre perception de nous-mêmes, l’orgueil est notre perception de nous-mêmes par rapport aux autres.

Quand l’ego devient trop important et mauvais, il peut se transformer en orgueil. Donc l’orgueil fait en quelque sorte partie de l’ego.

L’orgueil amène à se penser supérieur aux autres au point même de les rabaisser volontairement , ou inconsciemment.

Si l’ego n’est pas maîtrisé, il peut se transformer en orgueil qui lui est très nocif à la fois pour soi-même, mais aussi pour les autres.

Taking too long? Close loading screen.