Leçon 4, Chapitre 1

Testez votre Produit Minimum Viable (MVP)

Progression Leçon
0% terminé

Le concept du Produit Minimum Viable (ou MVP pour Minimum Valuable Product) est un des éléments clés de la méthodologie Lean Startup.

Comme une image vaut mille mots, voici ce qu’est un MVP.

mindself mvp

Votre MVP est donc votre produit ou service avec juste ce qu’il faut pour répondre au(x) besoin(s) des clients. Votre MVP doit se concentrer sur le coeur du problème et être volontairement épuré en fonctionnalités. Vous ne devez garder que ce qui est essentiel et retirer tout le reste.

En faisant ça, vous allez à la fois progresser beaucoup plus rapidement, mais aussi savoir si l’hypothèse que vous avez établie dans le chapitre précédent était correcte ou non.

Ce que nous allons voir, c’est qu’il existe plusieurs façons de créer un MVP.

La landing page MVP

Une landing page est une page d’atterrissage sur votre site internet. En clair, vous allez rediriger vos clients vers une page où vous allez présenter votre solution.

Sur cette page, vous allez devoir présenter votre MVP comme s’il existait réellement. Cette technique fonctionne pour tous les produits et services.

Si vous avez une application ou un logiciel, créez une maquette. Si vous avez un produit, réalisez un prototype sur Photoshop. Si vous avez un service, décrivez-le.

Il faut que les visiteurs pensent que votre solution existe.

Une fois que vous aurez fait ça, créez un moyen d’analyser le nombre de personnes réellement intéressées. Vous pouvez créer un formulaire de liste d’attente, un formulaire de contact ou même mettre en place un système de prévente.

Si vous décidez de lancer une prévente, soyez clair sur le fait que votre solution n’est pas encore prête, mais que la prévente sert justement à vous aider à sortir rapidement le produit ou service. Bien sûr, si il s’avère que vous ne sortiez jamais votre solution, rassurer les personnes en les prévenant qu’ils seront remboursés.

Vous pouvez tout aussi bien créer un projet sur une plateforme de financement participatif qui aura la même valeur qu’une landing page.

La vidéo MVP

Si votre produit est complexe, optez plutôt pour une vidéo MVP.

C’est ce qu’a fait Dropbox par exemple. Avant de créer ce logiciel complexe, le fondateur a publié une vidéo montrant comment Dropbox pouvait facilement synchroniser des fichiers sur plusieurs appareils.

Le logiciel n’était clairement pas prêt et un montage avait été réalisé pour pouvoir présenter certaines fonctionnalités qui n’étaient pas encore opérationnelles.

Une fois la vidéo prête, le fondateur de Dropbox créa une page avec un formulaire de liste d’attente pour la bêta et cette vidéo.

Il partagea le lien de cette page sur plusieurs forums et communautés en ligne et cette opération généra un engouement énorme. Des centaines de milliers de vues et des milliers de personnes ont fini par rejoindre la liste d’attente.

Tout ça avec seulement une page web, une vidéo et un formulaire.

Avec un coût quasiment nul, le fondateur a pu valider la demande du marché et lancer une des plus grandes entreprises de ces dernières années.

Concierge MVP

Le concierge MVP consiste à délivrer votre solution de façon totalement personnalisée.

C’est-à-dire que vous allez vous-même vous occuper de répondre au besoin du client sans déléguer ni automatiser aucune phase.

Imaginez que vous ayez comme projet de créer un business de livraison de repas à domicile.

Plus le nombre de clients est grand, plus ce type de business peut être complexe à gérer. Mais dans un premier temps, il est possible de le faire sans passer par aucune forme de process.

Vous pourriez réceptionner les demandes et vous occuper vous même de préparer les repas et ensuite les livrer.

Cette solution n’est évidemment que temporaire, mais elle comporte certains avantages comme le fait d’être en contact direct avec vos clients et donc de pouvoir récolter de précieux retours.

Le fait de créer un MVP de cette façon permet aussi de prendre conscience de toutes les différentes étapes pour délivrer la solution et potentiellement d’anticiper certains problèmes une fois que la solution deviendra automatisée.

Le magicien d’Oz MVP

Cette technique concernera uniquement les startups proposant un algorithme dans leur offre.

Par exemple, imaginez que vous vouliez développer une application de rencontre basée uniquement sur les préférences musicales.

Créer cet algorithme prendrait un certain temps et demanderait un certain coût.

Dans un premier temps, vous pourriez tout simplement proposer un questionnaire sur une page web et mettre vous-même en relation les personnes en fonction de leurs réponses.

Pareil que pour la technique du concierge, ce type de MVP prend du temps, mais permet de voir des choses importantes avant de passer à l’automatisation.

Ce qu’un MVP n’est pas

Voici ce qu’un MVP n’est pas :

  • Le MVP n’est pas le produit le plus simple possible.

Votre MVP doit être épuré de tout ce qui n’est pas essentiel. Ce qui ne veut pas nécessairement dire qu’il doit être simple. Tout dépendra de votre solution. Dans certains cas, le MVP pourra être créé en une seule journée. Dans d’autres cas, il prendra quelques jours, voir semaines, avant de pouvoir le proposer aux clients.

  • Le MVP n’est pas quelque chose qu’on fait à la va-vite.

Un MVP vous fera gagner du temps et de l’argent, alors ne bâclez pas ce travail. Pour reprendre l’exemple de la vidéo MVP. Imaginez que votre vidéo soit très volumineuse et que du coup votre page se charge très lentement. Beaucoup d’utilisateurs quitteront la page sans même avoir visionné votre vidéo. Si vous regardez vos statistiques, vous pourriez penser que votre hypothèse n’est pas bonne alors que le problème ne vient pas de là.

  • Le MVP n’est pas juste un test pour la forme.

Avant même de lancer votre MVP, définissez vos objectifs pour valider ou non votre hypothèse. Par exemple vous pourriez vous dire «il faut que sur toutes les visites de la page, 10% des visiteurs s’inscrivent à la version bêta».

Si vous ne faites pas ça avant de lancer votre MVP, vous pourriez vous satisfaire pour pas grand-chose.

  • Le MVP n’est pas une solution magique que vous ne pourrez pas créer.

Si vous lancez un MVP, soyez sûr que vous pourrez le créer et respecter votre promesse auprès des clients. Mieux vaut être un peu moins ambitieux et ne pas décevoir vos clients plutôt que d’être trop gourmand et s’attirer les foudres de tout le monde.

N’ayez pas peur de lancer votre MVP

Pour finir, voici quelques raisons pour lesquelles certains entrepreneurs ont peur de lancer leur MVP :

  • Avoir peur qu’un concurrent vole l’idée.

Il existe énormément de bonnes idées dans le monde et peu de bonnes personnes ou de temps pour les exécuter correctement. Un entrepreneur passe un cap le jour où il comprend qu’une idée ne vaut rien, seule l’exécution compte.

Croire qu’on est le seul à avoir eu une idée est à la fois naïf et un peu égocentrique.

  • Avoir un ego mal placé.

L’ego d’un entrepreneur peut l’empêcher d’affronter le risque de l’échec et de créer quelque chose d’imparfait. C’est essentiel de s’en détacher, sinon l’ego sera justement la cause de son échec. Le plus important est de réussir, pas de protéger ou de gonfler son ego.

  • Avoir peur que le MVP ne reflète pas le potentiel de sa solution.

Tant mieux si le MVP montre un résultat moins bon que la solution finale. Surprendre les clients et dépasser leurs attentes/espérances est une stratégie très puissante.

Tout le challenge réside justement dans le fait de focaliser la solution sur le coeur du problème. Si vous arrivez à convaincre en communiquant sur l’essentiel, vous aurez de grands résultats une fois les autres fonctionnalités prêtes.

  • Avoir peur que votre MVP vous fasse une mauvaise réputation.

Votre MVP ne marquera pas autant les esprits que vous le pensez. Vos clients ont une vie et retourneront à leurs occupations en oubliant rapidement ce que vous leur avait montré. Mais si jamais ce point vous inquiète trop, vous pouvez toujours lancer votre MVP sous un autre nom de marque.

«Si vous n’êtes pas gêné par la première version de votre produit, c’est que vous l’avez lancé trop tard». – Reid Hoffman, fondateur de LinkedIn

Taking too long? Close loading screen.