Leçon 8 sur 8
En cours

Avoir un bon état d’esprit

L’état d’esprit d’un vendeur est évidemment essentiel sur ses performances.

Un vendeur en pleine forme, dans un état d’esprit confiant et optimiste réalisera de bien meilleurs résultats qu’un autre qui néglige ces points.

La visualisation

Quand Jordan Belfort a repris la petite société de courtage, il savait l’importance de l’état d’esprit de ses vendeurs.

Il les a donc poussés à agir comme si ils étaient extrêmement riches, confiants et professionnels.

En agissant de cette façon, les gens les traitaient de cette façon, qu’ils le soient ou non. Le fameux «fake it until make it» américain.

Le simple fait d’agir de cette façon améliora les ventes de ses vendeurs, mais il ne s’arrêta pas là. En plus d’appliquer cette technique de visualisation sur soi-même, les vendeurs l’utilisaient aussi sur leurs prospects.

C’est-à-dire de faire visualiser à quel point la vie du prospect serait meilleure avec le produit/service.

La programmation neurolinguistique

Pour faire simple, la programmation neurolinguistique consiste à associer un déclencheur (geste, phrase, etc.) à un état voulu.

Jordan Belfort propose plusieurs étapes pour créer un déclencheur ou «ancrage» auquel on peut faire appel quand on a besoin d’être au top de sa forme mentale.

  1. Identifier l’état d’esprit qu’on souhaite avoir (par exemple, la certitude totale de réaliser une vente). Se rappeler un moment où on s’est senti complètement certain et se remémorer en détail ce moment.
  2. Adopter l’état physique de ce moment. Par exemple, reprendre la même posture, expression de visage, etc.
  3. Intensifier cette visualisation en incorporant les cinq sens. Se rappeler de couleurs, de son, de sensations, etc.
  4. Fixer votre point d’ancrage. Quand tout est très clair dans votre tête, associez cet état à un mot, un son ou même un geste. Plus tard, vous n’aurez plus qu’à refaire ce point d’ancrage pour réactiver cet état mental.
Taking too long? Close loading screen.