Pourquoi tout le monde suit-il des règles et conventions quand elles nous poussent vers un système inefficace et qui ne nous rendra pas heureux ?

Le fait qu’un système soit utilisé par le plus grand nombre n’en fait pas quelque chose d’efficace pour autant.

Par exemple, pendant longtemps, les athlètes de saut en hauteur sautés par-dessus la barre en étant face à elle. Un jour, en 1968, Dick Fosbury a mis au point une nouvelle technique pour sauter plus haut : se retourner au dernier moment pour faire passer son dos en premier. Ce n’était pas reconnu comme une technique très élégante à l’époque, mais quand Dick Fosbury commença dépasser record sur record, tout le monde se mit à adopter cette nouvelle technique.

Il faut parfois remettre en question des systèmes qui ne fonctionnent plus et sortir des sentiers battus pour faire de grandes découvertes.

Dix règles pour sortir du système :

1/ Considérez la retraite comme un plan de secours.

Au lieu de travailler pour une retraite et d’en faire un objectif final, faites-en simplement un plan B au cas où quelque chose tournerait mal dans votre vie et que vous deveniez incapable de travailler. Faire de la retraite une priorité est une mauvaise idée parce que :

  • Vous utiliserez tout le temps où vous êtes le plus physiquement capable de faire des choses pour au final faire quelque chose que vous n’aimez pas.
  • Vous ne pourrez probablement pas économiser suffisamment d’argent pour créer un niveau de vie que vous rêvez d’avoir.
  • Si vous arrivez à économiser beaucoup d’argent, c’est probablement parce que vous avez beaucoup travaillé. Mais venu le temps de la retraite, vous vous ennuierez sûrement beaucoup et finirez par vouloir travailler à nouveau.

2/ Alternez les périodes de travail et de repos.

Travailler trop dur, pendant trop longtemps, est mauvais pour vous. À la place de passer la plus grande partie de votre vie à travailler et une autre grande partie à la retraite, faites les deux, mais avec modération. Par exemple, Timothy Ferriss fonctionne avec des cycles de deux mois de travail et un mois à faire quelque chose qu’il aime.

3/ Ne vous inquiétez pas d’être perçu comme «paresseux».

La paresse n’est pas ce que vous pensez qu’elle est. Parce qu’il est plus difficile de mesurer la productivité que le temps, les gens ont tendance à utiliser le temps passé comme un indicateur de la façon dont ils travaillent dur.

Notre société préfère glorifier le sacrifice personnel plutôt que la vraie productivité.

Les nouveaux riches se concentrent sur l’accomplissement des choses importantes plutôt que sur l’occupation. Ils définissent la paresse comme le refus de changer le statu quo ou de chercher un sens à leur vie.

4/ N’attendez pas le moment parfait.

Il n’y en aura jamais. Si vous attendez trop, que vous faites des listes de pour et de contre en attendant un jour le moment idéal, vous ne ferez probablement jamais rien.

5/ Demandez pardon plutôt que la permission.

Si faire quelque chose ne va pas causer de problème important ou de dommage irréversible, faites-le sans demander la permission. Il est plus facile pour les autres de dire non à quelque chose avant que cette chose ne commence. Une fois qu’une chose a commencé, ils sont généralement plus réticents à vous arrêter.

6/ Concentrez-vous sur vos points forts.

C’est la meilleure utilisation que vous pouvez faire de votre temps. En travaillant seulement sur vos forces et en laissant de côté vos faiblesses, vous obtiendrez des résultats bien plus importants.

7/ Reconnaître que l’excès est un problème.

Quand vous avez trop de quelque chose, même si cette chose est normalement positive, ça finira par vous être mauvais. Si par exemple vous avez énormément de temps libre, vous n’arriverez plus à apprécier votre temps libre comme vous le devriez.

8/ N’oubliez pas que l’argent n’est qu’une partie d’une équation plus large.

L’argent n’est jamais à lui seul la solution et ne pas l’utiliser ou ne pas savoir précisément quoi en faire ne mène nulle part. Beaucoup de personnes courent après l’argent sans savoir quoi en faire ou en se disant qu’elles en profiteront plus tard. Dans ce cas-là, l’argent devient une distraction au véritable bonheur.

9/ Comprendre la différence entre le revenu absolu et le revenu relatif.

Le revenu absolu est simplement un montant en euros, alors que le revenu relatif prend en compte le temps pour générer ce revenu.

Pour comprendre, voici un exemple :

Si on vous demande qui est le plus riche entre un freelance qui gagne 2000€ par mois et un banquier qui en gagne 6000€, qui choisiriez-vous ? Il y a de très grandes chances pour que vous choisissiez le banquier.

Maintenant, si on vous dit que le freelance travaille 2 heures et demie par jour et que le banquier 10 heures. Qui est le plus riche ? Le freelance. Parce que son revenu horaire sera d’environ 50€/heure alors que le banquier aura lui un revenu horaire de 25€/heure.

Un nouveau riche cherchera toujours à avoir un revenu relatif le plus élevé possible plutôt que d’avoir un revenu absolu élevé sans pouvoir en profiter.

10/ Différencier les types de stress.

Il existe deux types de stress et un seul est mauvais.

  • Le stress chronique. Qui lui est mauvais puisqu’il s’étale dans le temps.
  • La pression saine qui nous aide à grandir. Ce type de stress est important parce qu’il permet de progresser et d’avancer dans sa vie.

Suivez ces règles et vous commencerez à adopter le mode de vie des nouveaux riches.

Taking too long? Close loading screen.