Leçon 3 sur 8

Vrai décollage

Quand on a eu 22$ millions à 28 ans et qu’on a préféré l’aventure plutôt que la sécurité, qu’est-ce qu’on fait quand on en a cette fois-ci 160$ de millions ?

Et bien on refait la même chose.

Elon Musk a maintenant 30 ans. Un âge important qui lui fait réfléchir au sens de sa vie, à ce qu’il a envie de faire.

C’est cette année-là qu’il décide que c’est le moment pour lui de revenir à ses premiers amours. À ce qui le passionnait étant enfant : l’espace.

Ambition sans limite

Si créer une banque en ligne au début d’internet était un projet risqué, ce qu’il s’apprête à faire est tout simplement fou.

Elon Musk a une vision : celle de développer une vie multiplanétaire et de coloniser Mars.

C’est donc en 2002 qu’il décide d’investir 100$ millions dans une des plus ambitieuses entreprises jamais créées : SpaceX.

Mais il ne s’arrête pas là.

Un an après il réinvestit de nouveau une somme colossale d’un montant de 75$ millions dans ce qui deviendra une des plus grandes marques de voiture au monde : Tesla.

Et comme si ce n’était pas suffisant, il réinvestira également 10$ millions dans l’entreprise de ses cousins : SolarCity.

Partir à la conquête de l’espace, devenir la marque de voiture numéro un en matière de voiture électrique et être le plus gros fabricant de panneaux solaires des États-Unis.

Voilà le nouveau challenge d’Elon Musk.

Retour sur Terre

Six ans plus tard, les rêves de grandeurs d’Elon Musk tournent au cauchemar.

SpaceX vient de rater pour la troisième fois l’envoi d’une de ses fusées, Tesla est au bord de la faillite et Elon est en plein divorce.

Dans les médias, on commence à parler de lui comme un loser avec des rêves trop grands pour lui.

Elon Musk a eu à ce moment-là un choix très difficile. Recentrer tous ses efforts sur une seule entreprise tout en sachant que l’autre allait mourir ou alors continuer avec SpaceX et Tesla et donc prendra le risque de perdre les deux.

Il dira plus tard qu’il voyait ses entreprises comme ses enfants et qu’il était impossible pour lui d’en sacrifier une. C’est donc la deuxième option qu’il choisira.

Très peu de temps après, la NASA signa un gigantesque contrat de 1.6$ milliards avec SpaceX pour qu’elle devienne fournisseuse de l’ISS. Ce qui donne un peu d’air à Elon et lui permet de réinjecter de l’argent dans Tesla.

SpaceX devient en 2020 la première organisation privée à envoyer des astronautes dans l’espace et Tesla est aujourd’hui estimée à environ 750 milliards de dollars.

Taking too long? Close loading screen.