Leçon 2 sur 8

Décollage entrepreneurial

Pour s’éloigner de son père, et parce qu’il savait pertinemment que l’Afrique du Sud ne pourrait pas être à la hauteur de son ambition, il décide de partir au Canada à l’âge de 17 ans.

Il y passe seulement 2 ans avant d’intégrer l’université de Pennsylvanie aux États-Unis.

Là-bas, il obtient deux bachelors : un premier en économie, et un autre en physique.

Il parvient même à intégrer la prestigieuse école de Stanford.

Qu’il décidera de quitter au bout de deux jours. La raison ? L’appel à l’aventure.

Le premier succès

Avant d’intégrer Stanford, Elon Musk venait de faire un stage d’été sur une terre très fertile à l’entrepreneuriat : la Silicon Valley. Là-bas il s’imprègne d’une nouvelle culture, celle du business. C’est d’ailleurs là-bas qu’il aura sa toute première idée d’entreprise : Zip2.

Donc c’est à seulement 24 ans qu’Elon Musk décide de fonder avec l’aide de son frère sa toute première entreprise.

Cette entreprise, Zip2, était la version numérique des pages jaunes.

En 1995, internet n’est pas ce qu’il est aujourd’hui. Elon et son frère ont donc eu beaucoup de mal à convaincre les commerces que Zip2 était une opportunité pour elles.

Pendant trois mois, les deux frères n’avaient pas d’appartement vivaient dans leur bureau. Ils n’avaient pas non plus de quoi payer un deuxième ordinateur alors ils se débrouillaient pour coder la nuit et laisser le site en ligne le jour.

Un an après la création de cette entreprise, un homme d’affaires décide d’y investir à hauteur de 3 millions de dollars.

Il ne leur aura fallu que cinq ans pour revendre cette entreprise pour 307$ millions.

Résultat : l’investisseur multiplie son investissement par 20, Elon empoche 22 millions et son frère 15 millions.

À seulement 28 ans, Elon Musk devient donc déjà multimillionnaire.

Prise de risque

Avec ses 22 millions de dollars en poche, Elon Musk aurait pu décider de s’arrêter de travailler et vivre confortablement jusqu’à la fin de ses jours.

Mais ce n’est évidemment pas ce qu’il choisit. Bien au contraire.

Il décide de prendre un gros risque qui est celui de réinvestir une grande partie de son argent pour fonder une banque en ligne : X.com.

Il faut bien comprendre que ce n’était à l’époque que les débuts d’internet. La plupart des gens n’avaient déjà pas confiance dans le fait d’acheter un livre sur internet.

Donc penser que des personnes seraient prêtes à stocker leur argent sur un site était très osé et avant-gardiste. Mais comme Elon Musk y croyait dur comme fer, il décida de s’entourer de personnes très réputées de la Silicon Valley pour l’aider dans ce projet ambitieux.

Malheureusement la forte personnalité d’Elon Musk créa rapidement des tensions au sein de l’entreprise.

À tel point qu’un jour, quand Elon Musk était en lune de miel avec sa femme, le conseil d’administration de l’entreprise en profita pour reléguer Elon Musk au poste de simple conseiller.

Il n’était plus CEO, mais restait actionnaire majoritaire de l’entreprise.

Un an après la création de X.com, l’entreprise fusionne avec son plus gros concurrent de l’époque : Confinity.

Et suite à cette fameuse fusion, l’entreprise changea alors de nom. Elle prit le nom d’un des produits que Confinity avait développé : PayPal.

En 2002 PayPal est racheté par le géant eBay pour une somme colossale de 1,5 milliard de dollars.

Une nouvelle fois, la prise de risque d’Elon Musk s’est avérée payante puisqu’il repart avec un pactole de 160$ millions.

Taking too long? Close loading screen.